Voir toutes les activités

Empreintes

Où : écoles Jules-Verne de Vancouver, Au-cœur-de-l’île de Comox, Pionniers-de-Maillardville de Port Coquitlam et Victor-Brodeur de Victoria Quand : Septembre 2017 à juin 2018 Qui : Élèves de 8e à 12e année de ces 4 écoles

 

Le Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique présente, pour la deuxième année, le projet Empreintes en C.-B., un partenariat unique avec le Conseil scolaire francophone de la C.-B. ainsi que l’organisme ENSEMBLE pour le respect de la diversité. Ce projet, par et pour les jeunes, vise la prévention de la violence et de la discrimination à l’école et est mis en place au sein de quatre écoles francophones à travers la province.

Tu as des questions sur ce projet ? Contacte Noémie, coordinatrice du projet au sein du Conseil jeunesse !

Soirée de célébration des projets Empreintes le vendredi 15 juin ! 
Les projets Empreintes sont réalisés dans quatre écoles de la province : Au-Coeur-de-l’île de Comox, les Pionniers-de-Maillardville de Port-Coquitlam, Jules-Verne de Vancouver et Victor-Brodeur de Victoria. Des comités de jeunes organisent des actions pour lutter contre le sexisme, l’homophobie, la transphobie et le racisme dans leurs écoles, pour favoriser un climat inclusif et sécuritaire. Le vendredi 15 juin, les jeunes vont présenter les projets qu’ils ont réalisés.

Ces présentations seront accompagnées de témoignages et de représentations artistiques sur les thèmes abordés pendant l’année : sexisme, homophobie et transphobie, racisme. Les membres de la communauté seront invités à venir écouter les jeunes et les représentations à partir de 18h00, et seront accueillis par un cocktail dinatoire de premier choix !

Pour toute information ou inscription, merci d’envoyer un email à noemie@cjfcb.com.

L’année est presque terminée pour les comités Empreintes des écoles Jules-Verne de Vancouver, Au-Cœur-de-l’île de Comox, Pionniers-de-Maillardville de Port-Coquitlam et Victor-Brodeur de Victoria. Ces comités ont œuvré toute l’année pour favoriser un climat inclusif et sécuritaire dans leurs écoles, et il est grand temps de célébrer toutes les actions réalisées.

Une fin d’année engagée
Ce n’est pas parce que c’est la fin de l’année que les comités Empreintes relâchent leurs efforts. Les comités des quatre écoles ont œuvré fort pour la journée du 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Un élève de l’école des Pionniers a remporté le concours organisé et son dessin sera donc réalisé par un professionnel et affiché à l’école. L’école Au-Cœur-de-l’île de Comox a montré son engagement à la communauté locale en organisant une marche de la fierté et le comité de Jules-Verne a récolté 220$ qui vont être versés à l’organisme Rainbow Railroad. Plusieurs actions sont encore à venir dans les écoles, notamment l’organisation d’une semaine paralympique à Jules-Verne et un atelier sur la fierté LGBTQ+ a été organisé en collaboration avec le conseil étudiant aux Pionniers le vendredi 1er juin.

Une soirée de célébration à venir
La soirée de célébration des projets Empreintes se déroulera le vendredi 15 juin au théâtre de l’école Jules-Verne. Cette soirée sera l’occasion pour les jeunes de présenter leur comité et les projets réalisés au cours de l’année aux autres comités mais aussi aux membres de la communauté intéressés par ces questions. Entre les présentations des jeunes, la soirée sera ponctuée par des présentations et représentations artistiques. Ainsi, plusieurs comédiennes viendront partager leur expérience et lire des poèmes parlant du racisme et du sexisme. Nous aurons la chance d’entendre Mme Morgane Oger, qui nous fera part de son engagement pour les droits des communautés trans. Geneviève Dubuc, étudiante à Jules-Verne interprètera des chansons traitant des thèmes abordés au cours de l’année. Enfin, nous aurons l’occasion d’écouter une performance mêlant slam et vidéo tout spécialement réalisée pour la soirée par Vincent Deslauriers, professeur et artiste.

Quiconque est intéressé.e par la lutte contre le racisme, sexisme, homophobie et transphobie est le/la bienvenue. Informations et inscriptions à noemie@cjfcb.com !

17 mai, tous engagés dans la lutte contre l’homophobie et la transphobie
Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, tous les comités se mobilisent. A l’école des Pionniers-de-Maillardville, ils organisent un concours de design pour décorer l’un des murs blancs de la nouvelle école, sur le thème de l’homophobie. A Comox, les jeunes organisent une marche de la fierté. Pour l’école Victor-Brodeur, ce sera une campagne d’affiches afin de lutter contre les remarques homophobes. Le comité de Jules-Verne souhaite consacrer le temps du lunch au sujet afin de mener des actions telles que peinture sur le visage et photobooth, distribution de bracelets, vente de gâteaux et décoration de l’école aux couleurs du drapeau LGBTQ+. Au bureau central du CSF, les employés seront libérés de leurs tâches en après-midi pour participer à différents ateliers sur ces thématiques.

Comité de l’école Jules-Verne

Comité de l’école Au-coeur-de-l’île

Forum Empreintes 2018
Le forum Empreintes s’est déroulé du 02 au 04 février à l’école Victor-Brodeur de Victoria. Une quinzaine de jeunes y ont participé et sont repartis inspirés et engagés. Les quatre écoles participantes au projet Empreintes en Colombie-Britannique étaient représentées : Au Cœur-de-l’île de Comox, l’école des Pionniers-de-Maillardville de Port Coquitlam, Jules-Verne de Vancouver et Victor-Brodeur de Victoria.

Une programmation diverse et complémentaire
Durant la fin de semaine, les jeunes ont assisté à des conférences et ateliers dans le but de les outiller sur les sujets qu’ils sont amenés à traiter dans les actions des comités Empreintes. Les questions de diversité sexuelle et d’identité de genre ont été abordées par Out in Schools et Chanelle Tye, leader SOGI au sein du Conseil scolaire francophone, est venue présenter son rôle aux comités. L’organisme Safer Schools Together est venu parler de l’usage des médias sociaux et des risques associés à cette utilisation. Enfin, Roch Massicotte a présenté un atelier sur la gestion des conflits, en donnant aux jeunes des outils pour venir en soutien aux victimes. En parallèle, les comités ont été outillés en gestion de projet, et ont réfléchi collectivement à la manière de mettre en valeur leurs actions auprès de la communauté.

Des idées riches et des projets variés
Les sujets abordés lors de la fin de semaine ont inspiré les jeunes et les ont amenés à penser et planifier leurs actions futures. Au programme, célébrations de la fierté LGBTQ+, conférences sur la cyberintimidation, projections de film sur l’intimidation et la diversité en matière d’identité de genre, journée de la gentillesse, théâtre de l’invisible … il n’y a plus qu’à se mettre au travail !
« Cette fin de semaine était très enrichissante, parce que j’ai appris plein de choses sur l’usage d’internet, les différentes orientations sexuelles et comment résoudre des conflits. J’ai pu penser à de nombreuses actions à effectuer dans mon école. Je crois que toutes les activités qu’on a faites vont m’aider à rendre notre école plus inclusive et respectueuse pour tout le monde ». Sarah Kemerwa, membre du comité Empreintes de l’école Victor-Brodeur de Victoria.

Lancement de la série d’ateliers à l’automne 2017 ! 
Une série d’ateliers de sensibilisation a été organisée, en collaboration avec l’organisme Ensemble, pour le respect de la diversité, en octobre au sein des 4 écoles participantes au projet : école Jules-Verne de Vancouver, Au-cœur-de-l’île de Comox, Pionniers-de-Maillardville de Port Coquitlam et Victor-Brodeur de Victoria.

  • école Jules-Verne : mardi 10 octobre
  • école des Pionniers-de-Maillardville : mercredi 11 octobre
  • école Victor-Brodeur : jeudi 12 octobre
  • école Au-cœur-de-l’île : vendredi 13 octobre

 

Un partenariat riche
Le Conseil jeunesse francophone de la C.-B. se réjouit de réaliser ce projet en partenariat avec l’organisme ENSEMBLE pour le respect de la diversité, et le Conseil scolaire francophone de la C.-B comme l’indique Rémi Marien, directeur général du Conseil jeunesse : « Ce projet repose sur des partenariats gagnants et structurants. Avec une vision « par et pour les jeunes », les 3 organismes ont chacun mis leur expertise en commun pour que cette initiative améliore la vie des jeunes et des écoles.»

logocjfcb_col_lar-pnglogo-print

 

Ce projet est réalisé grâce à l’appui financier reçu du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du gouvernement du Québec en vertu des programmes de soutien financier en matière de francophonie canadienne. Nous remercions notre partenaire, le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SQRC), pour leur appui à ce projet.

partner_saic