Mars 2019 – Comités Empreintes : les cerveaux bouillonnent et les idées grouillent


Depuis plusieurs semaines maintenant, les comités Empreintes des écoles André-Piolat, Au-cœur-de-l’île, Jules-Verne, Pionniers-de-Maillardville et Victor-Brodeur jonglent entre planification et actions pour offrir des activités innovantes et ludiques à leurs camarades. Même si toutes ces initiatives tendent vers le même but – améliorer le climat de l’école et favoriser un environnement inclusif – les formes et les sujets varient d’un établissement scolaire à l’autre, selon les enjeux de chaque école.

Outillés et inspirés par le forum Empreintes, qui s’est déroulé en décembre dernier, les jeunes se sont réappropriés les connaissances acquises et sont allés de l’avant.

Le comité de Jules-Verne a prévu, par exemple, des conférences sur les enjeux LGBTQ+. L’équipe d’André-Piolat travaille quant à elle à la réalisation d’une vidéo sur le thème du suicide. Dernièrement, elle a organisé un grand rassemblement et mis en place des ateliers éducatifs le 27 février, lors de la journée du chandail rose.

Ce même jour, les membres de l’école Victor-Brodeur ont préparé une série d’ateliers animés par des intervenants extérieurs, en collaboration avec le comité bien-être. À cette occasion, le Conseil jeunesse a animé, avec Réseau Femmes, un atelier sur les micro-agressions. Le prochain projet du comité sera une conférence pour lutter contre les stéréotypes liés aux métiers, à destination des 8e, 9e et 10e année.

De son côté, l’équipe des Pionniers-de-Maillardville a célébré le Mois de l’Histoire des Noirs en organisant plusieurs actions pendant le mois de février : présentation d’un quiz sur l’histoire, dégustation d’un repas nigérien pour les professeurs et projection de film. Les membres planchent maintenant à la mise sur pied d’activités pour réduire le stress des élèves à l’école.

Finalement, le comité de l’école Au-cœur-de-l’île a élaboré une fausse rumeur et une présentation pour sensibiliser les élèves aux conséquences de celle-ci. Il travaille d’arrache pied pour mettre en place une série d’activités en mars et avril : enjeux autochtones, LGBTQ+, personnes en situation de handicap et luttes contre les discriminations.

Bref, un mois de février riche en réflexions et en actions pour les comités ! Le Conseil jeunesse est fier de collaborer avec le CSF pour accompagner les jeunes et voir leur investissement quotidien pour la communauté.

Reçois notre infolettre