Juillet 2018 : La SAGA débute demain à Campbell River !


La quatrième édition de la SAGA, événement communautaire jeunesse organisé par le Conseil jeunesse francophone de la C.-B., aura lieu du 5 au 8 juillet à l’école Mer-et-montagne à Campbell River, et réunira 40 participants de 14 à 25 ans de la province. Lors de cet événement, les jeunes pourront proposer des pistes d’actions concrètes aux enjeux qui les concernent.

Leur organisme jeunesse
Les membres du Conseil jeunesse pourront exprimer leurs besoins, envies et idées d’amélioration liés à leur communauté francophone à travers des activités interactives. Durant la programmation, les jeunes vont réfléchir collectivement à leur vision pour leur organisme jeunesse, proposer des nouvelles actions à destination des 19-25 ans et faire des retours sur les projets du Conseil jeunesse dans les écoles. Cet atelier sera un espace où les jeunes pourront offrir de nouvelles pistes d’idées au Conseil jeunesse et même s’inspirer pour créer des nouveaux mandats qui représentent les besoins de toute la communauté jeunesse durant l’AGA de l’organisme.

La sécurité linguistique
L’atelier sur la sécurité linguistique commencera en amont de l’événement puisque six jeunes participeront à une session de formation avec Suzanne Robillard, franco-colombienne et sociolinguiste à l’université d’Ottawa, pour se préparer à mener des discussions à propos de la sécurité linguistique. Les jeunes animateurs seront ainsi préparés à faciliter les échanges entre la multitude de perspectives de chaque région de la C-B., et inciter la collaboration dans l’élaboration de solutions. Les questions discutées seront au cœur de l’enjeu de la sécurité linguistique Comment mes insécurités changent-elles la façon dont je parle en français? Pourquoi choisit-on de parler en anglais à nos amis qui peuvent parler en français ?

Offrir l’opportunité de se définir
En 2020, Victoria accueillera les Jeux de la francophonie canadienne (JeuxFC). À cette occasion, les participants tenteront de répondre à la question suivante : Si vous deviez vous présenter aux plus de 1000 jeunes qui viendront de partout au Canada, que leur diriez-vous ? Yann Lacoste, président du Conseil jeunesse, indique à ce sujet : « On essaye souvent de nous octroyer une définition spécifique de ce que c’est un francophone dans la province, mais la réalité est que c’est notre rôle de déterminer cela. » Les participants réaliseront ainsi une série de quatre courtes vidéos pour parler de leur identité dont les sujets et contenus seront entièrement décidés par les jeunes.

 

Reçois notre infolettre