Août 2017 : Entrevue avec Sophie Audet, chef de mission de l’équipe CB


Quel est ton coup de cœur des JeuxFC ?
Il y en a tellement que c’est difficile de choisir, alors je vais vous en partager deux ! Le premier, c’est pendant le défilé de la cérémonie d’ouverture alors que toute l’équipe marchait dans les rues de Moncton, le maquillage bleu et rouge au visage et le drapeau franco-colombien dans le vent. C’était un sentiment vraiment puisant de voir toute l’équipe réunie pour crier leur fierté d’être franco-colombien.
Le deuxième, c’est lorsque notre équipe de soccer s’est rendue en prolongation pour une médaille de bronze. Presque toute la délégation était dans les estrades pour les encourager. On pouvait sentir le stress planer au-dessus du terrain et après 4 minutes, la C.-B. a compté le but gagnant ! Notre équipe s’est levée et a chanté pour les féliciter, mais ont aussitôt aussi chanté pour féliciter l’équipe du Nouveau-Brunswick qui avait joué un très beau match. Nous avions beaucoup parlé au camp de rassemblement de l’importance de l’esprit d’équipe au-delà des médailles et ils m’ont rendue extrêmement fière à ce moment ! Au-delà d’être de bons joueurs, ils nous ont surtout montré qu’ils étaient de belles personnes.

Est-ce que les objectifs de la délégation ont été atteints ?
Notre délégation n’avait pas d’objectif de nombre de médailles, bien que nous en ayons gagné sept qui ont été célébrées avec beaucoup de fierté. Nous avions toutefois l’objectif de ramener en C.-B. un prix grandement convoité, celui de l’Esprit de la francophonie. Ce prix, voté par les jeunes, récompense une délégation qui a démontré un esprit de collaboration, d’entraide et d’amitié avec les autres provinces. Bien que nous n’ayons pas gagné ce prix qui est allé à la délégation du Manitoba, le fait d’avoir cet objectif commun a créé un résultat qui va bien au-delà du trophée. Durant toute la semaine, les jeunes ont partagé les compétitions avec un esprit d’équipe incomparable, sont sortis de leur zone de confort pour aller à la rencontre des autres et ont célébré la francophonie canadienne bien au-delà de notre province. Notre objectif principal était que chacun vive une expérience marquante en français, découvre la francophonie canadienne, se dépasse en tant qu’individu et sur tous ces points, c’est une grande réussite !

Quelles ont été les forces de l’équipe CB ?
Lorsque nous avons recruté nos entraîneurs, un critère ressortait parmi les autres, celui d’être un modèle francophone positif pour notre équipe. Sans aucun doute, cela a été une de nos plus grandes forces tout au long des Jeux. Le rassemblement de toutes ces personnes a créé une espèce de magie où chacun avait envie de donner le meilleur de soi-même et de se laisser inspirer par les autres. Je n’aurais pas pu imaginer un meilleur environnement à offrir à notre équipe.

Photo © Stephanie Lamy

Reçois notre infolettre